Logo Curieuxde.fr

La participation primée de la jeune actrice saoudienne Waad Mohammed

Très remarquée et applaudie la jeune actrice saoudienne Waad Mohammed s’est vu récompensée par le prix de la meilleure actrice au Festival du Film de Dubaï. Le long métrage a reçu également le prix du meilleur film au même festival et applaudit dans les salles du monde entier. Quelle consécration pour la réalisatrice saoudienne Haifaa al-Mansour et sa jeune actrice.

Le cinéma saoudien récompensé

Quel exploit pour cette réalisatrice saoudienne ! Un premier long métrage salué ainsi par les critiques du monde entier. Et pour sa jeune actrice Waad Mohammed un premier film qui a fait d’elle une véritable star. Avec une industrie cinématographique balbutiante jusqu’à présent, l’ouverture prochaine des salles de cinéma va forcément faire émerger de nouveaux talents. Pour Waad Mohammed se sera peut-être l’occasion si elle le souhaite de réapparaître. Car Wadjda a été son unique film, aujourd’hui six ans après elle poursuit tranquillement ses études.

Un rôle sur-mesure pour la jeune actrice

Wadjda est un rôle à la dimension de Waad Mohammed. Elle a su avec brio incarner le rôle et lui apporter toute la profondeur et la tendresse à cette jeune héroïne saoudienne. Wadjda est une jeune fille rebelle qui souhaite tout simplement vivre ses rêves. Ce long métrage est le premier film produit en Arabie Saoudite. L’accessibilité de l’histoire, l’interprétation touchante de Waad Mohammed, le talent de la réalisatrice on fait de ce film un petit bijou du 7ème art. Cette comédie quelque peu amère dévoile un pays déchiré entre le poids des traditions et la modernité. Un pays qui aujourd’hui grâce aux nombreuses réformes du Prince héritier essaie d’apporter de réelles mutations.

Wadjda une jeune fille rebelle

La réalisatrice Haifaa al-Mansour a su avec subtilité donner à son héroïne une dimension intemporelle d’une jeune fille qui se rebelle contre des lois établis. Waad Mohammed lors du casting s’est totalement démarquée des autres jeunes filles présentent. Son petit côté rebelle a immédiatement séduit la réalisatrice qui a su à ce moment là qu’elle avait trouvé sa Wadjda.